Chaux

Les entreprises de la branche Chaux extraient, fabriquent, stockent et distribuent les différents types de chaux produites sur le marché.

La chaux aérienne ou calcique : Fabriquée à partir de la calcination du calcaire très pur, la chaux est utilisée dans une multitude d’applications. La chaux, obtenue à partir de décarbonatation du calcaire entre 900°C et 1000°C, dite calcique, se présente sous la forme de roche ou poudre, de lait de chaux ou de pâte. Principalement consommée par l’industrie de la sidérurgie, la métallurgie, les traitements de l’environnement.

La chaux hydraulique : Les roches calcaires contenant de l’argile permettent de créer la chaux hydraulique après une cuisson à une température avoisinant les 1300°C. Son utilisation est dédiée au bâtiment et à la construction/génie civil.

Pour les deux familles de chaux, une étape d’extinction de la chaux vive à l’eau est parfois effectuée pour des raisons de marché : chaux éteinte.

La branche de la Chaux compte moins de 5 000 salariés, elle est donc concernée par l’objectif de réduction des conventions collectives et pourrait être amenée à fusionner avec la branche des Carrières et matériaux dans les prochaines années.

Chiffres clés

  • Entreprises
  • Salariés
  • Contrats d'alternance
Entreprises
  • Entreprises
  • Établissements
Salariés
  • Salariés
Contrats d'alternance
  • Contrats d'apprentissage
  • Contrats de professionnalisation
  • Total alternance

Enjeux et perspectives

  • Activité économique
  • Emploi
  • Compétences
Activité économique

Principaux enjeux

Conserver ses parts de marché, face à une concurrence accrue
Continuer les efforts d’investissement de nouvelles technologies pour mettre en œuvre des processus de fabrication décarbonés
Développer des produits attractifs et adaptés aux mutations de la demande client

La chaux, produit naturel abondant, économique, polyvalent et aux applications multiples, est un champ d’innovation sur lequel la France se place parmi les plus performants sur le plan international. En effet, la chaux calcique possède des propriétés incontournables pour le traitement des eaux, les boues industrielles ou les stations d’épuration et d’incinération, et permet aussi à de nombreux secteurs industriels d’atteindre leurs objectifs environnementaux. La diversité des marchés clients et le développement de nouvelles applications permettent une stabilisation de la production de la chaux. Le marché français fait actuellement face à une concurrence européenne accrue, car certains pays disposent de réglementations ou de contrôles moins contraignants, et le produit fabriqué, souvent moins qualitatif est moins cher. Les entreprises de la branche travaillent à faire reconnaitre le label « chaux de qualité française ». L’évolution des exigences clients pousse également les entreprises à adapter leur offre et à développer des produits de plus en plus attractifs.

Fort émetteur de CO2, dont 2/3 sont contenus dans le matériau, les entreprises de la branche Chaux sont soumises à des réglementations françaises (Stratégie Nationale Bas Carbone), européennes (ETS phase IV, REACH, IED, FiftyFive) et mondiales (COP21-Paris) contraignantes. Des solutions de captage de CO2 sont expérimentées, cependant il n’existe pas sur l’ensemble de la France d’infrastructures pour transporter et stocker le CO2 capté en dehors des fosses du nord de l’Europe. (CCS). La profession œuvre à la substitution du gaz dans sa production par des énergies renouvelables comme la biomasse, l’électricité, l’hydrogène, et la captation du CO2 émis et sa réutilisation dans de nouveaux process (CCU) ou stockage CCS. L’atteinte des objectifs environnementaux repose sur la disponibilité de technologies de rupture qui ne sont pas encore matures à ce jour. Mais dans le contexte de cette dernière année, de nombreux projets se développent.

Emploi

Principaux enjeux

Améliorer l’attractivité des entreprises, dont les lieux de production sont parfois enclavés géographiquement
Mettre en avant l’engagement de la branche dans le développement de solutions plus écologiques et de haute technologie

Composée majoritairement d’ouvriers dont la plupart sont qualifiés, la branche peut s’appuyer sur une population d’expérience pour former des jeunes, anticiper les départs à la retraite et préserver les savoir-faire. Des conducteurs d’installation bien formés sont indispensables pour proposer une chaux bien cuite avec un minimum d’émission de gaz. Néanmoins, les entreprises de la branche connaissent des difficultés de recrutement. La nécessité de devoir fabriquer la chaux à proximité des carrières de calcaire est l’une des principales problématiques qui impactent le recrutement des entreprises de la branche Chaux, notamment pour les métiers de la production et de la fabrication. Car les carrières sont parfois éloignées des zones démographiques les plus dynamiques et a fortiori, des viviers de recrutement. Pour les entreprises, cela implique de devoir former les salariés en interne, afin de répondre aux besoins de production.

Les jeunes générations sont de plus en plus sensibles à l’impact sociétal et environnemental de leur activité (exemple concernant les entreprises de la branche : impact de l’extraction des minerais sur la biodiversité et de l’utilisation faite des matières produites). Les entreprises de la branche travaillent donc à mettre en avant les efforts réalisés sur le plan écologique et sur les défis restants à relever en la matière, notamment envers les profils R&D.

Outre les métiers de production spécifiques à la branche, les entreprises de la branche sont confrontées, comme l’ensemble de la filière industrielle française, à de fortes pénuries de recrutement sur les métiers de la maintenance. Ces difficultés devraient s’accentuer au vu de la montée en compétences des techniciens de maintenance induite par la numérisation et l’automatisation de l’outil de production dans l’ensemble de l’industrie.

Compétences

Principaux enjeux

Acquérir les compétences digitales par le recrutement et la formation
Accompagner les salariés pour décarboner la production de chaux
Adapter les produits et usages aux exigences réglementaires

La digitalisation, déjà très présente, dans ce secteur a des impacts sur l’ensemble des métiers de la branche professionnelle Chaux. Elle induit une automatisation des processus sur toute la chaîne de valeur, y compris pour les fonctions support. Les entreprises de la branche doivent accompagner l’ensemble des métiers dans l’acquisition de ces compétences. Les métiers de la production et de la maintenance doivent maîtriser les nouveaux instruments et processus. Les salariés impliqués doivent également s’adapter à l’automatisation des moyens de production de contrôle pour anticiper les pannes, incidents et dysfonctionnements… et les éviter au moyen de la maintenance prédictive (lecture des données issues des analyses automatiques).

Pour atteindre les objectifs de décarbonation de son activité, les entreprises de la branche doivent transformer l’ensemble des pratiques et usages sur toute la chaîne de valeur. L’objectif « Zéro émissions de C02 » à 2050 implique des nouvelles technologies. Cela crée de nouveaux besoins en métiers et en compétences spécifiquement dédiés à ces activités (R&D, ingénierie en énergie, en captation de CO2…).

Les entreprises de la branche, dont plus de 60% des sites industriels fonctionnent au gaz naturel, sont particulièrement impactées par les évolutions réglementaires industrielles et sociales. L’évolution constante du contexte réglementaire pousse les entreprises de la branche à mettre en place des protocoles de sécurité de plus en plus encadrés et formalisés. Il est attendu des salariés de la branche de respecter scrupuleusement les mesures de sécurité pour améliorer les conditions de santé et la sécurité au travail, mais aussi pour limiter l’impact de l’activité sur l’environnement. La complexité de ces réglementations amène des besoins en formation pour comprendre, mettre en place et communiquer autour des nouveaux process induits pour l’ensemble des salariés.

Études associées

Interindustrie

Impact de la transition écologique sur les métiers et les compétences de l’industrie

  • septembre 2022

Interindustrie

Crise sanitaire : diagnostic des impacts de la crise économique sur les secteurs et territoires industriels

  • National
  • novembre 2021
carte_normandie

Interindustrie

Adéquation entre l’offre de formation et les besoins en compétences de l’interindustrie en Normandie

  • Normandie
  • janvier 2023

Interindustrie

Adéquation entre l’offre de formation et les besoins en compétences pour l’interindustrie en Île-de-France

  • Île-de-France
  • septembre 2022
carte_nouvelle_aquitaine

Interindustrie

Panorama emploi, compétences et enjeux prospectifs de l’interindustrie en Nouvelle-Aquitaine

  • Nouvelle-Aquitaine
  • septembre 2022
carte_normandie

Interindustrie

Panorama emploi-compétences mutations industrielles de la région Normandie

  • Normandie
  • novembre 2021

Liens utiles

Suggérer une
modification ?