Industrie papier carton

La branche professionnelle Industrie Papier Carton (IPC) couvre 6 secteurs d’activité : production des pâtes et papiers ; transformation des pâtes, papiers et cartons ; cartonnage ; fabrication d’articles de papeterie ; distribution et vente en gros de papiers, instruments à écrire. Elle s’étend de la production de la matière première, la pâte à papier issue du bois ou des papiers cartons à recycler, jusqu’aux produits finis tels les sacs papiers, les articles de bureau, les emballages carton, les étiquettes adhésives, les articles d’hygiène et sanitaires.

Le tissu économique de la branche IPC est principalement composé de PME et d’ETI, qui sont pour les producteurs de pâte et papier (80 sites en France) des filiales de grands groupes papetiers mondiaux. Les transformateurs de papier carton sont quant à eux répartis sur tous les territoires, parfois filiales de grands groupes européens ou américains, parfois structures à capitaux familiaux, mais dans tous les cas un périmètre d’achalandage souvent restreint dans une logique d’économie circulaire.

Chaîne de valeur

Chiffres clés

  • Entreprises
  • Salariés
  • Contrats d'alternance
Entreprises
  • Entreprises
  • Établissements
Salariés
  • Salariés
Contrats d'alternance
  • Contrats d'apprentissage
  • Contrats de professionnalisation
  • Total alternance

Enjeux et perspectives

  • Activité économique
  • Emploi
  • Compétences
Activité économique

Principaux enjeux

­Répondre à une demande dynamique, notamment de la part du e-commerce
­Développer les nouvelles technologies et de nouveaux produits
­Promouvoir le développement durable dans les produits et les processus de production

La branche professionnelle Industrie Papier Carton (IPC) connait un fort dynamisme ces dernières années lié à différents facteurs. La volonté grandissante des pouvoirs publics de remplacer le plastique par des matériaux plus respectueux de l’environnement (substitution du plastique par du papier/carton), ainsi que celle des utilisateurs de consommer des matériaux plus propres et durables, poussent au développement de produits d’emballage en papier-carton, principalement fabriqués à partir de produits recyclés. Le développement du e-commerce ces dernières années, et son accélération depuis la crise sanitaire, génèrent une augmentation de la demande pour les emballages en papier et en carton du fait des nombreuses livraisons de produits et repas à domicile. En parallèle la digitalisation des échanges a fait chuter la production de papier graphique.

Les entreprises de la branche IPC développent de nouveaux produits techniques (papier carton intelligent, produits connectés, lutte contre la contrefaçon…) toujours plus performants, dans le but de répondre aux nouveaux besoins de secteurs clients demandeurs de solutions respectueuses de l’environnement, apportant des fonctionnalités nouvelles. La personnalisation de masse avec les produits sur mesure et/ou de niche est également un enjeu auquel doit répondre le secteur.

La branche se situe au cœur de l’économie circulaire, car le papier/carton est l’un des secteurs dans lequel les filières de récupération et de valorisation sont les plus développées : en volume la pâte réalisée à partir de produits recyclés dépasse largement celle réalisée à partir de pâte vierge. Elle travaille constamment à améliorer sa consommation énergétique et la qualité des eaux rejetées dans ses cycles de production. Le développement des technologies d’IoT, d’intelligence artificielle, des outils d’analyse big data ou encore de simulation numérique, ouvrent de nouveaux horizons pour améliorer l’efficacité et la productivité de l’outil industriel. Par ailleurs, cette industrie bénéficie déjà d’un haut niveau d’automatisation, qui soutient sa compétitivité à l’international.

Emploi

Principaux enjeux

­Accompagner les besoins de recrutement dans la branche
Intégrer de jeunes salariés qualifiés, maîtrisant les nouvelles technologies de production
Continuer le développement des certifications et de l’alternance dans la branche

La branche professionnelle Industrie Papier Carton (IPC) se caractérise par un nombre important d’emplois d’ouvriers qualifiés 1, en lien avec le haut degré de technicité et d’automatisation des processus de production. On retrouve une majorité des salariés de la branche dans les activités de transformation, suivie des activités de production papetière et des activités de maintenance (plus de la moitié des effectifs au total). Parmi ces activités, le métier de conducteur de ligne est le plus représenté dans la branche2.

Le dynamisme du marché de l’emploi dans la branche s’inscrit dans une logique de remplacement, due notamment au vieillissement de la population. La majorité des entreprises de la branche prévoient de réaliser au moins 1 recrutement en 2022-2023. Parmi celles-ci, près de trois quarts recrutent pour compenser le départ d’un salarié, et une faible part a prévu de recruter plus d’une personne dans ce cadre. Les familles de métiers les plus concernées sont celles de la fabrication, de la maintenance et de la qualité hygiène sécurité environnement. Le métier de conducteur de ligne est le plus plébiscité : 1 entreprise sur 2 exprime un besoin de recruter sur ce poste 3. De plus, avec le développement de nouvelles technologies de production, le recrutement et la formation de salariés maîtrisant les compétences induites par ces dernières (IoT, intelligence artificielle, big data, simulation numérique) sont essentiels. Pour ce faire, la branche est particulièrement dynamique en matière de formation continue pour accompagner ses salariés dans leur montée en compétence.

Les entreprises de la branche sont néanmoins confrontées au problème d’attractivité de leurs métiers, principalement lié à une méconnaissance de l’industrie par les plus jeunes et à l’inadéquation des profils disponibles au niveau géographique : ces industries sont rarement proches des grandes métropoles. Il existe une réelle tension au recrutement, notamment sur les métiers techniques, pour lesquels le vivier est relativement faible comparé aux besoins des entreprises. La branche s’est engagée ces dernières années dans une démarche de création de certifications professionnelles (CQP, CQPI et CCP) pour favoriser les mobilités, valoriser les compétences des salariés, et faciliter leur montée en compétences (https://observatoire.industriepapiercarton.fr/loffre-de-certification-cqp-papier-carton-cqpi/). Ce travail est d’ailleurs mené en coordination avec d’autres industries, rencontrant des tensions similaires au recrutement sur les mêmes métiers (CQPI). En parallèle, la politique de l’apprentissage menée par la branche s’appuie sur un réseau d’écoles et CFA spécialisés dans ses métiers, sur des formations allant du niveau CAP au BAC +5 (un peu plus de 1 300 alternants en 2020). L’objectif de la branche est de doubler les effectifs d’apprentis d’ici 2025.

  1. source : OPCO 2i, Portrait de branche 2021
  2. OPCO 2i, Portrait de branche 2021
  3. Étude des besoins en recrutement à horizon 2030 d’OPCO 2i
Compétences

Principaux enjeux

Démocratiser la maîtrise des compétences numériques
­Intégrer les compétences en matière de transition énergétique en formant les salariés
Accompagner les salariés pour l’acquisition de nouvelles compétences dans le domaine de la supply chain pour répondre aux nouvelles attentes des clients

Les métiers de la fabrication et de la maintenance sont fortement impactés par la transition numérique (automatisation et systèmes connectés) : ils doivent développer des compétences en supervision de la conduite et en maintenance préventive ou prédictive.

L’économie circulaire inhérente à la filière papier carton a connu de fortes évolutions, avec l’augmentation régulière de l’usage des papiers cartons recyclés. Les équipements ont évolué en conséquence pour absorber cette matière première, avec de nouveaux procédés à maîtriser par les services de maintenance et production. La transition écologique a également un fort impact sur les métiers de la branche. L’optimisation énergétique et la décarbonation de la fabrication impliquent des stratégies de production/consommation de plus en plus spécifiques, que doivent pouvoir développer les métiers de la R&D, et mettre en œuvre les métiers de la production et de maintenance.

Face aux nouvelles attentes des consommateurs, les métiers de la conception, du commerce et de la supply chain dans le secteur de la transformation et de la distribution évoluent également pour intégrer des compétences en matière de personnalisation produit, de e-commerce et marketing digital et de gestion des flux logistiques.

Études associées

Industrie papier carton

Etude qualitative sur les meilleures pratiques pour attirer, recruter et fidéliser dans l’Industrie Papier Carton

  • National
  • novembre 2023
Cette étude est disponible sur le site de l'Observatoire des métiers et qualifications de l'Industrie Papier Carton
Je consulte l'étude

Industrie papier carton

Ingénierie de formation pour le Campus Maintenance

  • National
  • octobre 2022

Industrie papier carton

Besoins en recrutements à horizon 2030

  • National
  • octobre 2022

Industrie papier carton

Enquête auprès des entreprises de la branche

  • National
  • février 2022

Industrie papier carton

État des lieux de l’emploi dans l’industrie du Papier Carton

  • National
  • septembre 2021

Industrie papier carton

Focus régional Industrie du papier-carton en Grand Est

  • Grand Est
  • septembre 2021

Liens utiles

Suggérer une
modification ?